EN

Une architecture entre le passé et l’avenir

La Filature fait le pont entre le passé et l’avenir comme en témoigne son architecture qui conserve des traces d’histoire intégrées à un aménagement contemporain. L’intérieur du bâtiment reflète cette dualité où des lignes à angles et des murs inclinés rencontrent les poutres centenaires et les croix de Saint-André. La lumière et les grands espaces définissent le lieu qui peut accueillir plusieurs interventions simultanées. Le concept architectural, développé de concert avec les artistes par la firme d'architectes Fortin, Corriveau, Salvail, a reçu en 2003 le prix Patrimoine décerné par la Fondation pour les arts et les lettres de l’Outaouais.

Paysage électrique (2002) est une oeuvre de Josée Dubeau réalisée dans le cadre de la Politique d’intégration des arts à l’architecture du Québec. Installée à l’arrière de La Filature, elle s’inspire de l’histoire industrielle du secteur, avec ses chapelets d’isolateurs électriques arrimés à une poutre d’acier sur laquelle sont perchées des corneilles de bronze. L’oeuvre qui se voit au travers de l’édifice rappelle la zone urbaine en mutation dans laquelle est situé le bâtiment.